Maison Cayeux : le concept Store de Cayeux-sur-Mer

Maison Cayeux, boutique d’objets vintage et de prêt-à-porter à Cayeux-sur-Mer

Un univers intemporel raffiné et délicat, voici comment on pourrait décrire Maison Cayeux, petite boutique au 10 avenue Paul Doumer à Cayeux-sur-Mer. Ce concept store, c’est le rêve de Pierre-Olivier, un amoureux du bord de mer, du vintage et des objets de déco. Il a réuni dans sa boutique cayolaise un pannel de produits utiles et étonnants Made in France et Europe. Vous y trouverez notamment des objets du quotidien en grès façonnés par la manufacture de Digoin, au côté de vases et de déco à l’esprit rétro. Lorsque je le rencontre, Pierre-Olivier me glisse “En Baie de Somme, c’est un émerveillement permanent devant les teintes du bord de mer”. Il s’en inspire pour peindre les meubles vintage qu’il retape lui-même et expose dans son magasin. Au fond de la boutique, de jolies pièces de prêt-à-porter de la marque Grace & Mila, du vintage et aussi une collection pour homme.

Cayeux Mon Amour : des objets personnalisés pour les amoureux de la Baie de Somme

La touche de Pierre-Olivier c’est aussi la personnalisation des objets. Vous adopterez peut-être le tote bag Maison Cayeux pour la saison ou vous laisserez tenter par les bougies au délicat parfum de rose d’Orient et de rhubarbe. Vous voulez personnaliser votre intérieur ou votre villa de vacances ? Craquez pour les coussins Maison Cayeux en tissu WAX très colorés ou pour les tapis en vinyle faits à Valence, dont la particularité est d’être façonnés sans phtalates et recyclables. L’imprimé mosaïque d’époque et les messages “Cayeux mon Amour”, “Saint-Valéry mon Amour” ou encore “Mers-les-Bains mon Amour” leur donnent un charme fou. Ces mantras ornent également de jolis sets de tables.

De l’univers du retail parisien à son propre concept store 

Pierre-Olivier est parisien, son passé c’est un job dans le secteur du luxe et du retail. Chiner, c’est sa grande passion. Il aime les meubles des années 50 et les met en couleur pour donner à son petit appartement parisien une jolie note vintage. Avec son compagnon, il cherche un pied à terre en bord de mer et tombe amoureux d’une villa à Cayeux-sur-Mer. Après 6 mois d’aller-retours le week-end, cet homme de projet transforme son hobby en réalité et choisit de s’installer à demeure à Cayeux-sur-Mer. C’est le début de l’aventure Maison Cayeux ! Des projets, Pierre-Olivier n’en manque pas… Cocktail et conseil en image avec Julski (@julskiconseil), temps pour soi avec Sarah, la make-up artist des Jolys Days (@les_joly_days_cayeux_sur_mer) mais aussi l’ouverture d’un superbe gîte à l’ambiance et au style du concept store : Maison Cayeux, la Suite. La décoration devrait vous plaire !

Vous cherchez des cadeaux originaux en Baie de Somme ? Filez chez Maison Cayeux, Pierre-Olivier sera ravi de vous conseiller. Si vous en avez l’occasion, profitez-en pour faire un saut à la fromagerie de la Baie, sa voisine Hélène, qui offre un large choix de fromages et de produits d’épicerie fine gourmands 😉

Maison Cayeux, concept store, 10 avenue Paul Doumer à Cayeux-sur-Mer

Maison Cayeux la Suite, même adresse > disponibilités sur Airbnb

Mayrena : Hôtel historique et bar à cocktails cosy

Flashback : nous sommes en août 2018. D’énormes travaux commencent dans le bâtiment de l’ancien hôtel-restaurant de la Gare à Eu. Fermé depuis 2016, il sera au fil des mois complètement désossé et transformé pour lui donner une nouvelle jeunesse. Les murs de briques anciennes de ce bâtiment datant du 19ème siècle accueillent désormais un hôtel splendide, remis au goût du jour : le Mayrena hôtel. Un projet porté par Aurore David & Raphaël Platel qui ont vécu cette aventure de réhabilitation depuis le début.

Des travaux imposants, pour réaménager et repenser les lieux

Il aura fallu 18 mois de travaux, de l’excitation et du stress pour que le Mayrena ouvre ses portes. Aurore, chef de projet depuis janvier 2018, désormais gérante de l’hôtel, est revenue avec moi sur cette aventure extraordinaire : “Voir renaître un hôtel, en partant de la structure, ce n’est pas anodin !”. L’enjeu étant de conserver l’authenticité du lieu tout en y apportant modernité et chaleur. En novembre 2019, les travaux sont enfin réceptionnés. Les gérants apportent la touche finale aux pièces communes et aménagent les chambres pour accueillir les premiers clients en décembre 2019. Ils collaborent pour cela avec l’architecte En Act Architecture et la décoratrice d’intérieur Anne Sophie Paris. Puis, c’est la déconvenue : annonce du confinement en mars 2020 qui aura donc laissé peu de temps au Mayrena pour accueillir des voyageurs.

Hôtel Mayrena, 28 chambres et 2 suites

Dès l’ouverture, ce sont 20 chambres, dont 2 suites qui ont été ouvertes pour des séjours agréables à deux pas du centre ville et du Chemin cyclable entre Verre et Mer qui conduit au Tréport et à Mers-les-Bains. Tapisserie graphique, luminaires en laiton, notes de velours donnent à chaque chambre un côté chaleureux et confortable. En 2021, Aurore et Raphaël ont finalisé les 8 chambres supplémentaires dans un bâtiment annexe. Un terrain de pétanque a également vu le jour pour garantir des moments conviviaux à l’apéritif.

Le bar du Mayrena, un lieu de vie cosy et chaleureux

Aujourd’hui, les propriétaires ne manquent pas d’idées pour dynamiser et animer l’hôtel et son bar cosy. Concerts de rock et de jazz, dégustation de burgers avec présence d’un food truck, diffusion de matchs de foot… Le bar du Mayrena est un lieu chaleureux et accueillant, à l’happy hour ou en soirée. Ses fauteuils douillets en velours, son papier peint floral et les assises à différentes hauteurs en font un espace lounge très agréable pour boire un verre en famille ou entre amis. 

Nicolas, le barman, est originaire du Tréport et s’est formé en Belgique. Spécialisé dans les cocktails, il a créé une carte colorée et pleine de jolies surprises. Profitez de ses conseils avisés pour faire votre choix ! Vous pouvez bien sûr accompagner votre boisson d’une planche apéritive avec de délicieux tartinables normands ou des mini croques-monsieur. Envie d’organiser un événement ? Qu’il soit familial ou professionnel, vous pouvez profiter des lieux en les privatisant. Espace bar, espace séminaire, terrasse privée… L’occasion de découvrir ou redécouvrir cet établissement sous son nouveau jour !

L’essentiel

Hôtel Mayrena, 20 avenue de la Gare à Eu

Espace bar ouvert le lundi de 17h à 20h et du mardi au samedi 17h à 23h

Site Internet du Mayrena hôtel

Lien vers la page Facebook

Lien vers le profil Instagram

La Masqueville, maison d’hôtes aux portes de la Baie de Somme

Si vous longez la Grande Rue d’Ault, vous serez sûrement attirés par cette bâtisse pleine de charme, aux jolis lambrequins de toit. Tenue par Stéphanie et Edouard, la Masqueville vous ferait presque voyager dans le temps. Ce couple de lillois, tombés amoureux de la cité balnéaire aultoise, propose des séjours enchanteurs et gourmands dans un cadre magnifique. Envie de vous ressourcer dans cet ancien relais pour calèches ? Poussez la porte de la jolie véranda de La Masqueville pour un séjour délicieux.

La villégiature pour la vie à Ault

Stéphanie et Edouard sont tous deux originaires de Lille. Il y a 5 ans, après l’arrivée de leur fille, ils entreprennent un virage dans leur projet de vie. Est-ce la lassitude de la ville ? L’envie d’un grand jardin ? L’attrait du bord de mer ? «Un peu tout à la fois», admet Stéphanie, «bien qu’il n’était pas prévu de venir si près de la côte». Leur arrivée à Ault se passe presque par hasard, comme un coup du destin. Lors d’une visite de maison près d’Abbeville, leur agent immobilier leur propose de prolonger la route jusqu’à Ault pour découvrir un autre bien. Après tout, il s’agit de 15 minutes de plus pour être près de la mer… C’est le coup de cœur ! 

Qui ne serait pas émerveillé devant la façade charmante et imposante de La Masqueville ? Lors de leur visite, le temps semble s’être arrêté dans cette villa remplie de meubles et de bibelots d’époque. La Masqueville plonge Stéphanie et Edouard dans un rêve. Un rêve qui devient alors réalité. Un quotidien bien rempli et des projets qui ne manquent pas pour aménager encore les lieux et accueillir les voyageurs pour des nuitées et des festins partagés.

Une villa balnéaire avec plusieurs espaces de vie

C’est en 2020, après 4 ans de gros travaux, que le couple a pu réellement proposer le lieu en tant que chambre d’hôtes. D’abord aux amis, puis aux amis d’amis, et via bouche à oreille. La maison s’organise autour d’un grand escalier central qui dessert d’une part les chambres d’hôtes et d’autre part les pièces privées de la famille.

En 2021, c’est le lancement officiel du lieu. Finalement Stéphanie le confie “ce sont les clients qui nous choisissent”. Les voyageurs se donnent le mot, des lillois beaucoup, des belges également, qui découvrent la Masqueville majoritairement via son site Internet et sur Instagram. Tous ont en commun d’aimer les jolies choses, la décoration, les meubles chinés et le calme du bord de mer aultois.

Amour pour les objets du passé et le local 

Lorsque vous grimpez l’escalier en bois massif de La Masqueville, vous accédez aux deux chambres disponibles à la réservation : la Cèdre et la Tamaris. Chacune dispose d’un balcon donnant sur un écrin de verdure : l’agréable jardin de la Masqueville, dominé par son grand cèdre.

Le couple s’est donné cette année un coup de boost pour finaliser une troisième chambre qui sera bientôt disponible à la réservation. Une chambre aux murs bleu indigo intense, clin d’œil à la Casa Azul de Frida Khalo. Un espace original et accueillant, comme toutes les pièces de la maison de Stéphanie et Edouard.

Dans les salles de bains, vous serez sûrement bluffés par le carrelage artisanal fabriqué sur mesure à Saint Samson la Poterie, dans une fabrique de carrelage à l’ancienne. Nombreux sont les éléments de décoration chinés : boutons de portes, céramiques, cadres, fauteuils, miroirs… Stéphanie vous contera d’ailleurs avec plaisir l’histoire de chaque meuble. L’une de ses passions est également de chiner. Elle partage et revend ses trouvailles vintage via une boutique en ligne : Nanibroc.

Plaisirs culinaires sur la table d’hôtes de la Masqueville 

Quant à Edouard, il a commencé sa carrière dans un restaurant à Lille : “Le Ici”, quartier République-Beaux-Arts. Remplaçant un jour au pied levé la cuisinière, il se prend au jeu et passe donc derrière les fourneaux. Stéphanie lui donne un coup de main à ses heures perdues pour le brunch du dimanche et les desserts. C’est donc tout naturellement qu’une prestation complémentaire s’est ajoutée au projet de la Masqueville : la table d’hôtes. Désormais vous pouvez choisir de prendre vos repas sur place. Salle à manger cosy ou véranda raffinée ? Choisissez votre table pour un dîner charmant et gourmand. Stéphanie concocte des plats bio, avec des produits locaux et de saison qu’elle aime mettre à l’honneur dans ses assiettes : poissons, agneau de la Baie de Somme, courgettes, fèves et petits pois du jardin… Le couple s’inspire de la cuisine fusion, une cuisine qui associe plusieurs cultures culinaires dans la même assiette. Du petit déjeuner, avec les brioches et le pain fait maison, au pavlova du dessert du dîner, comptez sur Stéphanie et Édouard pour vous chouchouter.

Vous cherchez à vivre un moment reposant en couple, à quelques enjambées du bord de mer, dans une grande villa pleine de charme ? Vous avez envie de découvrir la cuisine fusion à partir de produits locaux de Normandie et de la Baie de Somme ? Faites confiance à Stéphanie et Edouard pour mettre les petits plats dans les grands et vous accueillir comme il se doit. Cerise sur le gâteau, ils proposent aussi de profiter d’une cabine sur les galets de la plage d’Ault, pour un après-midi ou un pique-nique. Réservez vite votre week-end, destination La Masqueville !

Pour connaître les disponibilités des chambres d’hôtes de La Masqueville contactez Stéphanie & Édouard via leur site Internet

Suivez l’actualité de La Masqueville sur son profil Instagram

Les lodges de Pauline : gîte à toit de chaume et maisonnette avec vue sur le château d’Eu.

Avez-vous déjà dormi dans une maison au toit de chaume ? On y serait comme dans un cocon. Un cocon mis en valeur par Pauline, sa propriétaire. La chaumière annexe à sa maison accueille depuis 2017 les voyageurs pour des locations saisonnières. Depuis mars 2021, l’aventure se poursuit avec la rénovation d’un second gîte, face au château d’Eu. Bienvenue dans les jolis lodges de Pauline !

Le Lodge des Prés : une chaumière normande accueillante

Août 2017, Pauline et Thierry arrivent dans leur nouvelle maison sur la colline de Beaumont. C’est une maison coup de cœur, la maison de leur vie, un joli toit de chaume à la lisière de la forêt qui surplombe la ville d’Eu, avec vue sur la mer de Mers-les-Bains à l’horizon. Derrière cette chaumière normande se trouve l’annexe, petite maisonnette qui devient leur premier gîte : le lodge des prés. Ils reçoivent leurs premiers hôtes en décembre 2017 et le succès est au rendez-vous ! Cette chaumière attire les vacanciers de France et de l’étranger. Niché en bord de forêt, le Lodge des Prés dispose au rez-de-chaussée d’une pièce de vie chaleureuse et cosy avec une cheminée, donnant sur un agréable jardin. Insolite, au bord de leur terrain, Pauline et Thierry ont même un accès particulier à une grotte souterraine atypique : une marnière datant de l’extraction de craie au 19ème siècle à la lisière de la forêt sur la colline de Beaumont. 

A l’étage de la maison se trouvent deux chambres avec cinq couchages. Le premier confinement en 2020 a permis d’apporter une jolie note déco à ce gîte et de rafraîchir les extérieurs de la maison. Pauline est une fervente adepte de la peinture. Décoratrice de formation, elle aime assortir les teintes, choisir et chiner des meubles et des petits objets. Elle fait de ses lodges des lieux cosy, où tout est choisi avec goût. 

Le Lodge du château, une maison de ville avec vue sur le Château d’Eu

En mai 2020, suite au premier confinement, Thierry et Pauline se trouvent à un tournant. Thierry change d’emploi et il est temps pour eux de faire un choix. Une annonce immobilière retient alors leur attention. Le couple visite et se projette : la maisonnette, qui se trouve être l’ancien four à pain des domestiques du Château d’Eu, a beaucoup de potentiel pour en faire un gîte agréable en plein centre-ville. Les nouveaux propriétaires retroussent alors leurs manches et entament 3 bons mois de travaux de janvier à mars 2021. Électricité, menuiseries, placo, peintures, chacun a son domaine de prédilection et les copains sont les bienvenus pour donner un coup de main. Pauline peaufine bien sûr la décoration et personnalise le gîte avec d’adorables détails vintage. Peut-être trouverez-vous par exemple un rond de serviette à votre prénom pour votre séjour dans la collection de ronds de serviettes en bois. Faïence chinée, fauteuils en rotin, buffet pieds compas, les fans de déco seront séduits. Les couleurs des murs et papiers peints vous inspireront sûrement et vous donneront peut-être envie de refaire tout votre intérieur ! C’est le risque quand on séjourne au Lodge du château ! Autre atout, il est idéalement situé au cœur de la ville d’Eu, au croisement des 3 villes sœurs. Vous pourrez partir en vélo pour rejoindre Mers les Bains ou le Tréport, situés à quelques kilomètres, via le chemin du canal, qui longe la Bresle depuis Gamaches, entre verre et mer. 

Envie d’une escapade proche de la mer ou de vacances en famille ? Les lodges de Pauline sont les gîtes parfaits pour se ressourcer. Profitez des stations balnéaires toutes proches ou de la Baie de Somme à quelques kilomètres (Pointe du Hourdel, Saint Valéry sur Somme, le Crotoy). Dépaysement garanti pour un week-end ou pour une location saisonnière avec des balades variées entre plage, campagne et forêt !

Retrouvez les Lodges de Pauline sur Instagram

Le lodge des prés : réservation sur Airbnb

Le lodge du château : réservation sur Airbnb

Au restaurant Le Collège à Eu, dégustez de bons petits plats

À quelques mètres de la place Guillaume le Conquérant à Eu, se trouve un lieu chaleureux que connaissent bien les habitants. Vous aimez les plaisirs gustatifs procurés par les plats 100% faits maison ? Que vous soyez habitués ou de passage, vous serez bien accueillis au restaurant Le Collège !

Un lieu historique chargé de souvenirs de jeunesse 

Les habitués du restaurant Le Collège ont ici des souvenirs qui datent d’une époque plus ancienne. Vincent et Valéry, les gérants, les entendent souvent évoquer leurs anecdotes : “je grillais des saucisses et des harengs dans la cheminée”, “j’ai rencontré ma femme sur ce banc ! ”. Chacun se remémore des souvenirs de jeunesse. Ce lieu est depuis longtemps un café-restaurant et plus récemment le Bar du Collège, ou Bar du Co pour les initiés. Pourquoi ce nom “le collège” pour un bar situé derrière l’ancien Lycée Michel Anguier de Eu ? La réponse se trouve dans le patrimoine alentour. Au 16ème siècle, Henri de Guise, époux de Catherine de Clèves, Comtesse d’Eu, fait édifier le Collège des Jésuites. La chapelle attenante à cet édifice est située en contrebas du restaurant à la façade rouge brique, rue du Collège.

Le goût pour la cuisine depuis toujours 

Né à Paris, Vincent le chef cuisinier et patron du restaurant, a des origines normandes de par ses parents. Il a travaillé pendant une quinzaine d’années à Paris, dans des palaces comme le Ritz et des restaurants étoilés où il servait notamment des députés. Pendant son parcours, il fait aussi un détour par l’Angleterre où il ouvre un restaurant : le Café Vincent. C’est à Eu qu’il rencontre Valéry son épouse. Elle est assistante commerciale, il est chef cuisinier au restaurant de l’Hôtel de la Gare à Eu.

Devenir chef de son propre restaurant

En 2012, Monsieur et Madame Maine qui avaient repris le restaurant Le Collège, annoncent qu’ils cessent leur activité. Alors Vincent saute le pas : il se lance à son compte. Un choix réfléchi qu’il fait avec Valéry. Au moment de la reprise du restaurant, elle cumule d’ailleurs son emploi avec le service le week-end. Beaucoup de travaux ont été engagés car les nouveaux propriétaires ont dû mettre aux normes le restaurant. Pari gagné puisqu’ils ont réussi à garder le charme de l’ancien sans dénaturer le lieu. La cheminée a été notamment conservée avec l’installation d’un insert, très appréciable pour les soirs d’hiver. Depuis la reprise du restaurant, les gérants ont reçu de nombreux labels et distinctions. Dernièrement c’est le Petit Futé qui soulignait la fraîcheur de leurs produits et la qualité de leurs plats.

Un lieu chaleureux pour déguster de délicieux plats maison

La signature des gérants c’est dans un premier temps l’accueil. On se sent bien au restaurant le Collège, comme à la maison. Valéry insiste d’ailleurs : “On sait combien il est précieux au restaurant de savourer à la fois les plats mais aussi le moment que l’on passe sur place, du coup on ne presse personne”. Et dans l’assiette c’est un délice ! Vincent ne travaille que des produits frais et tout est fait maison : des amuse-bouches aux délicieux desserts. Toutes les semaines, le menu proposé change avec 4 entrées et 4 plats (2 poissons et 2 viandes). Les propriétaires privilégient le circuit-court en travaillant essentiellement avec les producteurs locaux. Vincent se fournit en pommes de terre à Flocques et pour le reste des légumes aux jardins de la Bresle. Les poissons locaux viennent du Tréport et la viande est élevée dans les Hauts de France.

Vous prendrez bien un petit dessert ?

Je parie que vous allez fondre pour les desserts maison cuisinés par Vincent ! Avant cela, laissez-vous tenter par la proposition du chef pour le fromage : une déclinaison de camembert, emblématique de notre Normandie. Mini crème brûlée au camembert, camembert farci aux pignons de pins, raisins et mascarpone et enfin le camembert au calvados affiné par le chef cuisinier. Vous ne resterez pas insensibles à cette assiette fromagère !

Les menus emportés cuisinés par Vincent ont eu beaucoup de succès pendant le dernier confinement. Commander un menu à emporter, c’était l’assurance de déguster un repas complet délicieux. Bien sûr, il sera plus agréable encore de glisser ses pieds sous la table et de se faire servir les petits plats sur place, avec les conseils et le sourire de Valéry, à deux pas de la Collégiale de Eu. Cela sera possible à partir du 30 juin, du mardi au samedi soir, ainsi que les samedi et dimanche midi. Nous avons hâte de pouvoir pousser à nouveau leur porte !

Mini-golf de Mers-les-Bains : un bar ambiance créole

Pour changer de la plage, vous cherchez une activité familiale amusante à Mers-les-Bains ? Le mini-golf devrait vous plaire, d’autant que vous pourrez déjeuner ou dîner sur place et finir la journée de manière festive. Bienvenue dans un mini-golf aux touches créoles, tenu par Logan.

Le mini-golf : un site familial historique à Mers-les-Bains

Activité ludique de précision, le mini-golf a beaucoup de succès auprès des vacanciers de tous les âges. Le site municipal historique de Mers-les-Bains avec ses 18 trous a été inauguré en 1952 et serait le premier mini-golf de France. On y découvre un bel espace vert, joliment fleuri avec des décors anciens comme son emblématique petit château de pierre. Le site a été repris il y a maintenant 3 ans par la mairie et c’est Logan Petit, qui en assure l’exploitation et l’entretien. Cet ancien commercial est désormais à la tête d’une belle équipe qui assure l’accueil des joueurs, mais aussi la restauration sur place et à emporter.

L’instant Créole, reconversion réussie pour Logan

En 2014, Logan entreprend un changement de vie et met fin à sa carrière commerciale. Il prend le large pour la Guadeloupe et la Guyane. Il raconte avoir appris là bas tous les postes de la restauration : de plongeur à serveur en passant par commis de cuisine. De retour en 2018 il lance son projet de food truck l’instant Créole qui connaît alors un grand succès autour d’Amiens et dans la Somme. Il est sollicité pour des événements privés et d’entreprises, et pour des prestations traiteur. Hiver 2018-2019, Logan retourne passer la saison en Guadeloupe en tant que second dans un restaurant étoilé pour se perfectionner. Cela lui permettra à son retour d’affiner ses techniques et d’être encore plus efficace lors des événements qui demandent de traiter du volume comme les salons, les mariages ou les baptêmes. Pari réussi, Logan décroche peu après son retour le label artisan qualité des Hauts de France pour son activité traiteur !

Influences créoles à la carte du bar : dépaysement garanti

Désormais aux manettes de la carte du mini-golf, Logan vous concocte des plats à l’ambiance ensoleillée. Dans l’assiette et au menu, on retrouve donc le fameux rougail saucisse, plat populaire des îles, le tartare de saumon et mangue ou la planche créole. On peut bien sûr accompagner son plat des fameux cocktails aux couleurs et au goût des îles.

Logan précise qu’il tient beaucoup à travailler avec les fournisseurs locaux comme La frite qui plaît (agriculteur à Tours en Vimeu), ou les glaces et produits laitiers de la ferme d’Idoine à Sauchay. Les cocktails ensoleillés sont réalisés à partir de rhum de la Baie de Somme, avec de la mélasse importée directement des Antilles.

Un bar festif pour la période estivale avec des concerts

Tous les vendredis, il y aura de l’ambiance au mini-golf de Mers-les-Bains ! Un concert assis est en effet organisé chaque semaine de 20h à 22h. Pensez à réserver votre table par téléphone. Retrouvez le programme des concerts et animations de l’été sur la page facebook du mini-golf.

Mini-golf de Mers-les-Bains, 1 bis avenue du 18 juin 1940, Mers-les-Bains

Ouvert tous les jours de la semaine de 10h à 22h

La Cabine de Mouné : bar de plage festif à Cayeux-sur-Mer

Quand on longe le chemin de planches de Cayeux-sur-Mer, bordé de ses 481 cabines de plage, on aperçoit souvent danser, dans le ciel bleu, de grands cerfs-volants multicolores. Spot de glisse reconnu, il ne manquait à Cayeux-sur-Mer qu’un joli bar de plage. Constantin et Clément ont investi à cet effet une parcelle cayolaise du front de mer. Bienvenue sur les planches de la cabine de Mouné !

Raviver les souvenirs d’enfance en famille dans la station balnéaire de Cayeux-sur-Mer 

Parisien de naissance, Constantin connait pourtant par coeur la station balnéaire du Sud de la Baie de Somme. Il a en effet passé tous les étés de son enfance et toutes les vacances scolaires à Cayeux-sur-Mer, dans la maison de famille de sa Grand-Mère. Une mamie chère à son coeur, qu’ils appelaient tous affectueusement : Mouné. Ingénieur de formation, le jeune homme a déjà vécu une reconversion puisqu’il devient cuisinier à Paris dans le 9ème arrondissement. C’est d’ailleurs à Paris qu’il rencontre son ami : Clément, breton d’origine, qui travaille dans la production de spectacles. L’an dernier Constantin et Clément subissent de plein fouet la crise et se retrouvent sans job ou presque pendant plusieurs mois. Quand ils apprennent que le Chichi Bar, devant le Casino de Cayeux-Sur-Mer ne rouvrira pas, ils sont dépités. Ce front de mer avec sa ligne de cabines emblématiques, sans bar de plage ? Quel dommage ! Germe alors dans leur tête une idée qui sommeillait depuis longtemps.

Animer les planches du front de mer en ouvrant un bar de plage : la Cabine de Mouné

Constantin contacte la municipalité qui accueille avec plaisir le projet. L’ambition est grande, les exigences aussi : normes, contraintes et conditions à respecter. Les deux jeunes hommes se plient volontiers aux règles. Clément travaillant dans la production de spectacles, il connait par coeur les mécanismes de montage et démontage de structure événementielle. Un prestataire belge a réalisé la mise en place de l’impressionnante terrasse. Puis c’est toute la famille qui a mis la main à la pâte pour aménager le lieu. Je les ai rencontrés deux semaines après le début du montage. Frères, soeurs, mamans, neveux et amis, chacun s’active pour apporter les dernières touches de convivialité à la Cabine de Mouné. La terrasse sur 3 niveaux pourra accueillir une cinquantaine de personnes. Elle est construite sur une structure métallique comme les grandes scènes de concerts. Le mobilier est réalisé avec du matériel récupéré : palettes déclassées, caisses de vin en bois, guirlandes guinguette, vitrage pour se couper du vent. Les tables y sont espacées, on pourra y retrouver les amis ou la famille tout au long de la journée. On a déjà envie de s’asseoir sur les sièges et commander une boisson fraîche.

Un programme de bar de plage festif et gourmand en Baie de Somme !

La Cabine de Mouné plaira aux fans de musique. Des concerts en live sont prévus tous les week-ends. Les deux gérants ont lancé il y a quelques semaines un appel à candidature. On pourra donc entendre se produire des groupes de Cayeux et de la Baie de Somme mais aussi plus largement des groupes d’autres régions. Et avec ceci ? Cela ne sera pas tout ! A partir de 10h, les deux gérants, qui emploieront au total une dizaine de serveurs locaux, vous accueilleront pour le café. Puis tout au long de la journée, vous pourrez vous rafraîchir au bar de la Cabine de Mouné, et accompagner votre boisson fraîche d’une assiette de bonnes frites. “Parce que chez Mouné, confie Constantin, on mangeait des frites avec les doigts !” L’idée de Constantin est de les accompagner de bonnes sauces, faites maison bien sûr ! Il a évoqué quelques surprises de la carte comme des gougères maison au Neufchâtel et des tartinables pour l’apéritif. Cela vous met l’eau à la bouche ? Soyez sûrs qu’il nous concocte de jolies assiettes à picorer, en lien avec des fournisseurs locaux.

J’peux pas, j’ai Cayeux ! Une nouvelle marque pleine de bonne humeur

Clément et Constantin ne s’arrêtent pas là ! Tellement amoureux de Cayeux, ils ont choisi de commercialiser des objets souvenirs modernes et originaux. Ils proposeront à la vente des sweats, t-shirts et accessoires en matière responsable et surtout made in France ! Ces objets seront accompagnés d’affiches et cartes intemporelles d’une jolie illustratrice : Bilpaper. À vous de choisir si vous préférez les envoyer ou les conserver en jolis objets déco. Le label imaginé par Constantin et Clément se veut plein d’entrain puisqu’il l’ont appelé : “J’peux pas, j’ai Cayeux !” Sous entendu : “Je ne suis pas disponible, car en pleine contemplation du coucher de soleil en bonne compagnie, sur la joyeuse terrasse de la Cabine de Mouné !” On s’y retrouve ?

L’essentiel

La Cabine de Mouné, Boulevard du Général Sizaire, sur les planches de Cayeux-sur-Mer

Lien vers la page Facebook

Lien vers la page Instagram

Boutique de prêt-à-porter Vanille : shopping mode à Mers les Bains

Vanille est l’incontournable boutique pour les femmes qui cherchent un top ou une tenue pour l’été. Située rue Buzeaux à Mers-les-Bains, sa façade blanche et bleue à l’esprit paillotes est une institution. Vous avez oublié votre maillot de bain ? Suivez-moi chez Vanille !

Quand mode responsable rime avec bohème chic 

Christèle est originaire de la ville d’Eu et cela fait désormais 30 ans qu’elle a ouvert sa boutique. Pourtant les collections de prêt-à-porter chez Vanille n’ont pas pris une ride. Les marques proposées ont évolué, selon les tendances et les envies de Christèle et de ses clientes. Elle privilégie une mode responsable, avec des matières nobles, résistantes et durables.  Parmi les marques de prêt-à-porter proposées : King Louie, Deha ou White Stuff. « J’aime proposer un stock limité par pièce » me confie Christèle, « Cela permet, même avec des goûts semblables, de ne pas avoir la même tenue que sa meilleure amie ». Plus original encore, Christèle propose des marques qui font de l’upcycling (recyclage de matières textiles) comme Mindelo Bay ou encore la marque espagnole Yersé qui prône une mode consciente

Maillots de bains et accessoires pour passer l’été sur la plage de Mers-les-Bains

La pièce maîtresse du dressing estival reste bien sûr le maillot de bain ! Sur ce point aussi, Christèle propose une grande variété de marques, de motifs, de coloris, de formes et de tailles. Il y en a donc pour tous les goûts et toutes les morphologies. On retrouve chez elle les indétrônables marques comme Banana Moon ou Livia, mais également Freya, marque dédiée aux poitrines plus généreuses. Chaque saison, Christèle propose également une jolie gamme d’accessoires : foulards, étoles, sacs et pochettes. Ces derniers sont le fruit d’une démarche particulière. C’est un couturier de Pondichéry en Inde, qui réalise ces créations sur mesure, imaginées par Christèle. Vous trouverez également chez Vanille les bijoux de la marque Karachaï et d’autres petites surprises que Christèle vous réserve ! Accessoires, maillots de bain et tenues, chaque marque qu’elle propose a son propre style, ce qui permet à la boutique de plaire à toutes les générations.

Séduire toutes les générations au cœur de la station balnéaire familiale 

Pour les accros au shopping, ou pour faire du lèche-vitrine, Vanille est donc le passage obligé une fois la saison. De l’adolescente à la grand-mère chic, toutes les générations se suivent au long de l’été chez Vanille pour y faire leur shopping. Christèle le confirme “Je connais certaines dames depuis 30 ans, elles viennent chaque année pour les congés et leurs familles se succèdent sur toute la saison”. Nouveauté cette année : un coin dressing de mode vintage et familiale. Christèle y met à la vente les vêtements de ses proches, d’occasion. Chez Vanille, on peut donc suivre les tendances de la mode mais aussi réduire l’impact écologique de nos garde-robes en achetant du seconde main ! Peut-être s’y croisera-t-on cet été ?

L’essentiel : 

Vanille, boutique de prêt-à-porter, 19 rue Buzeaux, Mers-les-Bains

Lien vers la page Facebook 

Lien vers le profil Instagram 

Ouverture de la boutique du Printemps à la Toussaint.

Pendant le confinement : suivez les publications de Christèle sur les réseaux sociaux, RDV possible à la demande pour du call and collect.

L’Effet Mer : un atelier boutique en plein cœur d’Ault.

Du marketing parisien à la forêt de Crécy en Ponthieu, il n’y a qu’un pas. Celui qu’a franchi Florence, qui tient depuis 3 ans un atelier boutique autour de la sculpture sur bois. La jeune femme travaille les essences de bois local avec respect et passion. Les portes de son nouvel atelier boutique dans la grande rue d’Ault doivent ouvrir d’ici cet été.

Kermesse sauvage : le bois dans sa beauté abrupte

Quand Florence m’ouvre la porte de sa boutique, quelques copeaux de bois parsèment ses cheveux. Elle s’excuse : « Quand je réalise une commande, je suis plongée dans ma création !  » Florence est un artisan du bois, on peut même dire une artiste. Quand on entre dans la boutique, on aperçoit son atelier derrière une grande verrière. La première partie du local est dédiée à la vente, et bientôt à l’accueil de groupes. Les jolis bols et assiettes en bois trônent sur les étagères. Ici, nous sommes loin du marketing parisien. C’était pourtant sa première vie professionnelle, il y a maintenant 7 ans.

Le déclic pour un changement de vie

Lassée de la ville, de son rythme et de son foisonnement, Florence entreprend un virage à 180 degrés. Le bois l’appelle, elle a envie de travailler avec ses mains sur du concret. Elle s’inscrit donc à une formation de tournage sur bois pour appréhender l’outil. Elle se tourne ensuite directement vers des artisans qui l’accueillent volontiers lors de sessions découvertes. Doucement, Florence s’entraine et s’équipe : sculpture sur bois, tournage sur bois, jusqu’au traitement d’air de son atelier de Crécy en Ponthieu, en lisière de la forêt, au sein même de la nature.

La nature normande et picarde au cœur des créations  

Le bois utilisé par Florence est local, il vient de la forêt de Crécy en Ponthieu, du Bois de Cise ou de la forêt d’Eu. Les habitants des environs connaissent désormais Florence et son compagnon Léo. « S’ils ont du bois à donner, quand ils doivent abattre un arbre par exemple, ils nous appellent » raconte Florence. Car le compagnon de la jeune femme, qu’elle a rencontré en forêt (véridique !), travaille également le bois, une passion née de sa rencontre avec Florence. Grand voyageur, Léo s’est formé en Amérique du Sud. Chacun a sa spécialité : sculpture pour Léo, tournage sur bois pour Florence.

Des objets utilitaires spontanés et vivants

Aspérités, nœuds, variations dimensionnelles, nuances de couleurs… Chaque pièce que Florence réalise est singulière. Les essences travaillées sont majoritairement le frêne et le hêtre. Ses pièces de prédilection sont les ustensiles de cuisine : bols et assiettes notamment. Lors du tournage du bois, les émotions de l’artisan traversent l’outil. Ainsi chaque bol, chaque assiette est façonné avec des sentiments différents, une humeur différente, qui leur donnent leur caractère unique. 

L’atelier Effet Mer : un lieu de création et de rencontres

Après cette période bien calme, la boutique Effet Mer devrait s’animer pour l’été. Des ateliers seront organisés pour les adultes et les enfants. L’objectif : partager la passion du bois et de l’artisanat local. L’effet Mer accueille aussi en boutique les créations en bois flotté de Bois de la Baie. Des amis photographes exposeront également cet été dans l’Atelier d’Ault. Un foisonnement d’activité et de création qui devrait vous plaire !

L’Effet Mer, 30 Grande Rue, à Ault

Découvrez les jolis bols et ustensiles de Florence sur le site de Kermesse Sauvage et suivez-la sur les réseaux sociaux : page Facebook et profil Instagram.

Vous voulez participer aux ateliers ? 

Sculpter sa cuillère en bois (adultes) : tous les vendredis du 2 juillet au 27 août. 

Initiation à la sculpture (enfants/ados) : tous les samedis du 3 juillet au 28 août. 

Demande d’inscription à faire par mail : manomadesculpture@gmail.com

Découvrez le travail de Manomade (Léo) sur son site Internet.

Le Troc, à Mers les Bains, passion chine & vintage.

Murielle est bien connue à Mers les Bains. Ses parents y ont tenu le Grenier de Mamie, rue Jules Barni, pendant 20 ans. Et l’on peut dire que la brocante est bien une affaire de famille puisque son Grand Père était également dans le métier, aux Puces à Paris. Mais Muriel l’avoue, elle n’est pas tombée tout de suite en amour pour la brocante. Au contraire, elle en faisait même une overdose ! Il faut dire qu’il est éprouvant, quand on est jeune, d’être présente à chaque déballage, aux puces, sur les marchés, d’être mise à contribution pour les débarras de maisons et d’entendre parler de brocante à longueur de journée. En âge de travailler, Murielle ne prend pas la suite de ses parents et devient aide à domicile à la ville d’Eu, métier qu’elle devra abandonner à contre cœur pour des raisons de santé. Il y a 10 ans, elle ouvre donc les portes de sa propre boutique : Le Troc.

Trouver la pièce vintage qui vous charmera


Au volant de sa camionnette, Murielle sillonne les 40 kilomètres à la ronde autour des 3 villes sœurs. Si elle ne fait plus trop de débarras de maison, elle l’admet : « les gens m’appellent quand ils ont des pièces qui pourraient m’intéresser ». Comptez donc sur elle pour faire des affaires et vous dénicher de jolies pièces vintages ! Ses objets de prédilection : les miroirs & les tableaux. Elle les aiment tant qu’il lui est parfois difficile de s’en séparer. 

Une boutique où se faire plaisir à petits prix

Murielle le confirme, Le Troc est une boutique familiale, où l’on peut chiner à partir d’un euro, comme chez Emmaüs ou dans une recyclerie. Objets de décoration, petits meubles, vaisselle en porcelaine et faïence, vinyles, jouets anciens… On trouve une grande variété d’objets chez Murielle, qui raviront les adultes fans de vintage ! D’ailleurs, pourquoi ne pas s’offrir un souvenir du passé, comme cette veilleuse Heidi ou ce miroir de coiffeuse ? C’est un geste de plus pour protéger notre planète, et c’est un souvenir qui perdurera.

Brocante en ligne, c’est possible avec Murielle

Même si la traditionnelle brocante du dimanche n’a pas dit son dernier mot, on peut désormais chiner depuis notre canapé. Abonnez-vous à la page Facebook du Troc (lien ci-dessous), vous pourrez ainsi découvrir en photos les nouveautés de Murielle. Ces pièces sont disponibles à la vente, avec un retrait possible devant la boutique.N’hésitez pas aussi à contacter Murielle si vous videz votre maison ou que vous souhaitez vous séparer d’une ou plusieurs pièces (meubles, jouets anciens, objets de décoration, vaisselle…). Elle se fera un plaisir de venir ou de vous accueillir au Troc !


Le Troc, 17 avenue du Maréchal Foch, Mers les Bains.

Pour joindre Murielle : 06 16 58 78 39

Page facebook

Profil Instagram